Accueil
Qui sommes nous ?
Call and Application Form Second Batch 2015-2016
Notre objectif
Plan du site
Webmail
Course CC&agric
Editorial

Les centres de services climatiques voient le jour à un rythme accéléré. Il s’agit d’institutions scientifiques créées dans plusieurs pays développés pour s’occuper des préoccupations des secteurs public et privé, dans des domaines tels que les infrastructures, l’alerte précoce, le comportement en investissement ou la protection sociale. Elles informent le public également le public sur les données et les tendances du climat.

Le centre australien des services climatiques vient de déclarer 2012, l’année la plus chaude jamais enregistrée sur son continent et prédit que cette température record ne durerait pas longtemps. Au même moment, le Centre allemand des services climatiques a publié un livre sur le Changement climatique et la biodiversité : les conséquences pour l’Allemagne, il propose des mesures concrètes visant à contrecarrer la menace de la perte de la biodiversité grâce à l’utilisation adaptée des terres.

Tout cela constitue des signaux clairs envoyés aux politiciens et aux autres parties prenantes pour signifier que la situation de statu quo est révolue. Le changement climatique comme la criminalité, est une menace sur la société qui déborde les frontières et contre laquelle on ne peut lutter efficacement qu’à travers des efforts concertés.

A ce titre, on pourrait considérer WASCAL comme l’Interpol du climat en Afrique de L’Ouest. Cependant, contrairement aux Centres de services climatiques allemands et australiens, l’Afrique de l’Ouest fait face à un manque criant de données et de modèles climatiques bien calibrés. De surcroit, l’Afrique de l’Ouest ne dispose pas toujours d’experts qualifiés pour remédier à ces lacunes. C’est dans ce contexte que le gouvernement allemand, sous la bannière du Ministère de l’éducation et de la recherche, a pris l’initiative de créer WASCAL et d’assurer le bon démarrage de ses activités en le mettant en relation avec les compétences allemandes en matière de climatologie. L’objectif est de faire en sorte que, dans une décennie, la communauté Ouest africaine puisse disposer d’un Centre de services climatiques dynamique et des partenaires hautement qualifiés dans les pays membres pour aborder conjointement les enjeux complexes du changement climatique.

Nous espérons que cette institution sera un partenaire attractif pour le monde industrialisé dans la préparation de la région aux changements à venir. Nous vous invitons à vous joindre à ce partenariat dès maintenant.

Paul L. G. Vlek, Directeur Exécutif

Modibo Haïdara, Président du Conseil d’administration


Formation doctorale en changement climatique et agriculture- WASCAL

USTTB, IPR/IFRA et UCC

E-mail: wascal@ipr-ifra.edu.ml