Matinée récréative de sketches sur les VBGs de la Cellule Genre de l’IPR/IFRA

Conformément à son Plan d’Action, la Cellule Genre de l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA ) de Katibougou a organisé le jeudi 1er août 2019, à travers des étudiants de l’institut une activité dénommée « matinée récréative »  de sketch de sensibilisations sur les Violences Basées sur le Genre.

C’était dans l’amphithéâtre de l’institut à Katibougou en présence du Directeur des Etudes, Dr. Lassine SOUMANO, assurant l’intérim du Directeur Général de l’IPR/IFRA de Katibougou, des membres de la Cellule Genre de l’IPR/IFRA de Katibougou, du Point Focal du ProjetFormation Agricole pour la Sécurité Alimentaire au Mali (FASAM), Zeinab Diarra, des enseignants et des centaines d’étudiants qui ont répondu massivement à l’appel des organisateurs de ladite journée de sensibilisation sur les violences basées sur le Genre.

Cette rencontre, une deuxième du genre en moins de 15 jours (après la conférence débat du 25 juillet 2019),fut l’occasion pour le Point Focal du projet FASAM de rappeler quelques acquis importants de ce projet (financé par la Coopération Canadienne) pour l’IPR/IFRA de Katibougou. Parmi ces acquis, nous avons entre autres, l’octroi de boursesCanadiennes de formation à des étudiants et enseignants de l’institut, le financement des projets de recherche des enseignants de l’IPR/IFRA de Katibougou, l’amélioration de certaines offres de formation de l’institut, le financement de laboratoires d’enseignement à travers des équipements dont 28 microscopes (3 avec cameras) et 26 loupes dont une dotée de cameras à hauteur d’environs 18 millions) pour l’amélioration des conditions d’enseignement des enseignants avec plus de pratiques de recherche, l’équipement de la salle informatique et la bibliothèque de l’IPR/IFRA de Katibougou, le financement de la mise œuvre du Plan d’Action Genre de l’IPR/IFRA de Katibougou, etc..

Selon Zeinab Diarra, l’un des volets du projet FASAM est la promotion du genre au Mali. C’est pourquoi, selon ses explications, le projet n’a pas hésité à appuyer la Cellule Genre de l’IPR/IFRA de Katibougou dans l’opérationnalisation de son Plan d’Action. La première activité de ce Plan d’Action a eu lieu en septembre 2018 sur le renforcement de capacités de la cellule genre sur le genre, les concepts de genre et les violences basées sur le genre (VBG) et les séances d’information et de sensibilisation du personnel administratif et des enseignants et enseignantes de l’IPR/IFRA.

« En milieu scolaire, il y a beaucoup de choses qui se passent qui sont des violences basées sur le genre mais que beaucoup ignorent. D’où ces séances de sketch et ceslam pour mieux sensibiliser sur ce phénomène », a laissé entendre Mme Zeinab DiarraA la suite de laquelle Dr. Seydou M Traorémembre de la Cellule Genre a pris la parole en remerciant tout d’abord les uns et les autres pour le déplacement. Etdans un second temps M. TRAORE a insisté sur la nécessité pour les étudiant-e-s d’accorder une attention particulière à toutes les activités prévues au cours de la matinée afin de pouvoir utiliser les connaissances de VBG à des fins utiles. L’intervention de Seydou M Traoré a été suivie de celle de Modibo Sogoba qui a pris lui aussi la parole au nom du Secrétaire Général du Comité Syndical de l’IPR/IFRA de Katibougou empêché, pour rassurer du plein accompagnement du comité syndical à ce combat de sensibilisation sur les VBGs.

Pour sa part, Dr Lassine Soumano a commencé par félicité le personnel et les étudiants de l’IPR/IFRA pour la forte mobilisation et la Cellule Genre pour l’initiative de cette matinée récréative sur les VBGs.

Dans son intervention, Dr. SOUMANO a réitéré ces remerciements au projet FASAM qui est un partenaire privilégié au regard, explique t-il, de ses multiples actions, au profit de l’IPR/IFRA.

« Déjà le FASAM dans le cadre de ce partenariat, gagnant-gagnant, est entrain de renforcer les capacités de l’IPR/IFRA de Katibougou dans le domaine de la formation avec des bourses 35 bourses de formation pour les enseignants et étudiants qui sont actuellement au Canada. Dautres ont commencé à venir. C’est pourquoi j’ai dit que c’est un partenariat privilégié car comme on le dit dans le langage, quand on a des ressources humaines bien formées, c’est déjà un gage, un tremplin au développement. Au dela de ça, le projet est entrain de nous aider également dans divers domaines comme Mme Zeinab Diarra l’a si bien rappeler. », a déclaré Dr Lassine Soumano.

Il a profité de l’occasion pour inviter les étudiants à faire bon usage de ces matériels offerts par le projet à l’IPR/IFRA de Katibougou. Le Directeur Général par intérim a aussi rassuré l’engagement de l’institut à continuer à accompagner la Cellule Genre dans son combat contre les VBGs.

Conformément au programme, la journée a été très enrichissante avec des sketches, des slames et des chansons par des étudiants de l’IPR/IFRA de Katibougou sur les Violences Basées sur le Genre. Des scènes que le public présent a beaucoup adoré à travers surtout des applaudissements. Leurs messages ont largement porté sur certaines violations de leurs droits dont le droit à une bonneéducation (bon encadrement), le droit des meilleures conditions de vies, le droit à la santé, à la paix surtout dans les espaces universitaires. Comme pour dire que les VBGs ne sont pas que le combat de l’égalité entre hommes et femmes.

Source : Cellule Communication IPR/IFRA

previous arrow
next arrow
Slider

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *