Mission d’évaluation à mi-parcours du PADES à l’IPR-IFRA de Katibougou

La salle des professeurs de l’IPR-IFRA de Katibougou a abrité le mardi 3 avril 2018, une réunion de la mission d’évaluation à mi-parcours du projet PADES (Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur). L’objectif de cette mission est de faire le point de la mise en œuvre du projet en identifiant les acquis et les faiblesses en vue de se projeter dans une perspective d’amélioration de la conduite des activités pour l’atteinte de PDO. Il s’agit selon les responsables du PADES d’évaluer les changements obtenus au cours des deux premières années de mise en œuvre du projet, vérifier l’atteinte des objectifs de Développement du projet pour s’assurer de son état de mise en œuvre en lien avec le cadre des résultats au regard des indicateurs fixés, apprécier la cohérence des indicateurs proposés au démarrage des activités par rapport aux actions concrètes en cours et les résultats du projet ainsi que l’analyse des difficultés et contraintes qui impactent négativement la mise en œuvre des activités dans le but de les souscrire.

Ladite réunion a eu lieu en présence du Directeur Général de l’Institut, Pr Mahamoudou Famanta, de l’équipe de la mission d’évaluation dont Pr Bakary Cissé, Coordinateur du projet PADES, Mohamed Koné, Téoulé Diarra, Ibrahima Barry (consultant), les Chefs de Service et de DER et les membres de la Direction Générale de l’IPR-IFRA de Katibougou.

Conformément au programme, la cérémonie d’ouverture de la rencontre a été marquée par les mots de bienvenue du Directeur Général de l’IPR-IFRA de Katibougou, de remerciements et de félicitation du Coordinateur Général du PADES à l’endroit de la Direction de l’institut pour les multiples efforts fournis dans l’atteinte des indicateurs du projet PADES.

Cette cérémonie d’ouverture a été suivie d’une présentation de l’institut par le Directeur Général. Il s’agit de son historique de création, son fonctionnement, sa mission, les offres de formation, le cadre de partenariat de l’institut ainsi que les ambitions de la direction de l’institut. Il a profité de l’occasion pour saluer les acquis du PADES pour le développement de l’institut surtout en termes d’infrastructures, d’amélioration de la gouvernance à travers l’appui dans la mise en œuvre d’un plan stratégique. Selon le Directeur Général de l’IPR-IFRA, le Plan stratégique élaboré par l’IPR/IFRA de Katibougou en 2015 dans le cadre du projet PADES a permis à l’institut d’avoir des financements d’autres partenaires. A coté de ces acquis, le Directeur Général lors de son intervention a sollicité l’accompagnement du PADES dans la résolution de certains problèmes que l’institut connait actuellement. Il s’agit entre autres du problème de la connexion internet, la sécurisation physique du domaine foncier de l’institut qui couvre une superficie de 400 ha, l’équipement de la ferme agrosylvopastorale ainsi que les laboratoires de l’institut.

La rencontre a été marquée également par la présentation par Dr Hamadoun Bocar Touré, enseignant chercheur à l’IPR-IFRA   , d’un tableau de synthèse sur l’état de mise en œuvre des indicateurs du PADES au sein de l’IPR/IFRA de Katibougou durant la période de 2015 à 2018. Ces indicateurs concernent 4 axes principaux : La Gouvernance, l’Amélioration de la Pertinence des Programmes Sélectionnés, la promotion du Genre et la capacité de l’institut à générer des ressources propres. Au regard de ce tableau, l’IPR-IFRA a pu satisfaire un bon nombre de ces indicateurs et cela a été largement salué par le Coordinateur du PADES et le consultant Ibrahima Barry.

Le rapport de cette mission d’évaluation qui a commencé depuis le 27 mars 2018 sera soumis le 11 avril 2018 à l’attention du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à travers un atelier. A titre de rappel, 4 Institutions d’Enseignement Supérieur (IES) sont concernées par la mise en œuvre de ce projet. Il s’agit de l’IPR-IFRA de Katibougou, l’ENI (Ecole Nationale d’Ingénieur), l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB) et l’Université de Ségou.

Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *