Résilience dans le sahel : Un réseau sous régional a vu le jour

La Direction Générale de l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou a reçu la visite le mardi 9 février 2021 du secrétaire Exécutif du Réseau des Universités du Sahel pour la Résilience (REUNIR) dont l’institut est membre fondateur. Ladite rencontre qui a eu lieu dans la grande salle de réunion de la Direction Générale de l’institut à Katibougou était présidée par le Directeur Général, Dr Lassine SOUMANO en présence d’autres responsables de l’institut.

Visite du Secrétaire Exécutif du Réseau des Universités du SAHEL pour la Résilience (REUNIR) à l'IPR-IFRA

Visite du Secrétaire Exécutif du REUNIR à l’IPR-IFRA

REUNIR est un réseau sous régional créé le 28 janvier 2020 à Ouagadougou à la suite d’un atelier organisé par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) en rapport avec les questions de résilience. Les institutions d’enseignement supérieur (IES) Burkina Faso, le Niger, le Tchad, le Mali et du Sénégal ayant des accords de partenariat avec le PAM ont pris part à cette rencontre. Le 1er acte posé lors de cet atelier fut la signature d’un accord cadre de partenariat entre ces institutions. C’est ce protocole d’accord qui a abouti à la création du Réseau des Universités du Sahel pour la Résilience (REUNIR) le 28 janvier 2020 avec un bureau de 4 membres et deux commissaires selon Dr Sabaké Tianégué Diarra, Point Focal de l’IPR/IFRA de Katibougou à REUNIR. Il est l’un des commissaires au compte du réseau. REUNIR est basé à l’Université Nazi BONI (UNB) de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

Le réseau est composé de l’Université Nazi BONI (UNB) de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso), l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal), l’Université Abdou-Moumouni (UAM) de Niamey (Niger),  l’Université Dan Dicko Donkouloko de Maradi (UDDDM) (Niger), l’IPR/IFRA de Katibougou (Mali), et l’Université de Ndjamena (Tchad).

 Son objectif est de pouvoir répondre aux préoccupations des Etats membres et de partager les expériences que les universitaires ont dans les questions de la recherche autour de la résilience. Le réseau est ouvert à toutes les universités des pays désirant y adhérer, et même pourquoi pas à tous les pays du sahel.

Qu’est-ce que la Résilience ?

« Aujourd’hui face à la dégradation des terres, les populations n’arrivent plus à se prendre en charge parce que les rendements sont faibles et avec la rareté des pluies il y a beaucoup de problèmes. Les populations deviennent donc dépendantes de l’aide ou migrent pour aller chercher d’autres moyens pour pouvoir s’en sortir. « Un des objectifs avec ce réseau par exemple est de travailler pour aider ces populations à récupérer leurs terres dégradées par exemple. Si on arrive à atteindre ce but, ces populations seront en mesure de faire suffisamment de productions pour devenir indépendants. On dira donc que ces populations  sont résilientes car elles sont arrivées à trouver des solutions face à la situation à laquelle elles étaient dans un contexte de changements climatiques« , nous a expliqué Pr Aboubacar TOGUYENI, Secrétaire Exécutif de REUNIR.

Presqu’une année après la mise en place du réseau qui est né d’une collaboration sud-sud avec le PAM, un fort besoin s’est fait sentir de partager les informations sur son existence d’où cette vaste mission d’informations du Secrétaire Exécutif de REUNIR dans les pays abritant les institutions membres dont le Mali.

Son séjour au Mali lui a permis de rencontrer les autorités du pays dont le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, M Mahmoud OULD MOHAMED, celui de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Amadou KEITA, le Chef de Cabinet du Ministre des Mines de l’Energie et de l’Eau, M Lamine Alexi DEMBELE, la Direction Générale de l’IPR/IFRA de Katibougou en tant que membre fondateur,  et l’équipe du Programme Alimentaire Mondial (PAM) qui est le principal partenaire du réseau.

La rencontre avec la Direction Générale de l’IPR/IFRA de Katibougou tout comme avec les autres structures ou personnalités rencontrées, a été marquée par des échanges sur l’historique de création du réseau, sa mission, son fonctionnement, sa composition ainsi que ses attentes vis-à-vis des hautes autorités des pays membres.

Et c’est un Secrétaire Exécutif très satisfait qui a quitté la terre malienne avec des promesses d’accompagnement de la part de tous les acteurs rencontrés dans le cadre de cette mission.

«  Nos attentes ont été largement comblées car nous avons pu rencontrer les premiers responsables ministériels qui se sont engagés à nous accompagner. Et ça c’était l’une de nos attentes. Ces responsables ont apprécié la création du réseau et nous ont encouragés à continuer bien sûr avec cette dynamique parce que ce réseau est né d’une collaboration sud-sud. C’est quelque chose qu’ils attendent et sur lequel ils comptent s’appuyer pour cerner les questions de résilience», s’est réjouit en ces termes Pr Aboubacar TOGUYENI.

Cellule de Communication IPR/IFRA de Katibougou

Visite du Secretaire Executif du Réseau des Universités du Sahel pour la Résilience (REUNIR) à l'IPR/IFRA de Katibougou
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *