1ère édition du séminaire institutionnel du DER-SES de l’IPR/IFRA de Katibougou

La Salle des professeurs de l’IPR/IFRA de Katibougou a abrité le jeudi 7 février 2019, la 1ère édition du séminaire institutionnel du Département des Sciences Economiques et Sociales de l’IPR/IFRA de Katibougou.

Ce séminaire qui est à sa première édition, est l’une des recommandations qui ont été faites lors de la mise en place du nouveau bureau du DER-SES. Lors de cette mise en place, il a été décidé par les membres du bureau, d’instituer des séminaires périodiques dans le but de créer au sein du département un cadre d’échanges et de réflexions sur différentes thématiques de recherche. Il s’agit des rencontres périodiques es pendant lesquelles, l’opportunité est donnée à un ou des collègues de présenter leurs thèmes de recherche et s’enrichir des feedbacks des autres. Il pourrait s’agir selon Dr Amadou Sidibé, Chargé du volet Recherche au niveau du DER-SES, d’une proposition de recherche, de l’état d’avancement d’une recherche en cours ou des résultats de recherche déjà menée.
Pour un départ, 2 séminaires ont été programmés par semestre. Ce nombre pourra augmenter en fonction de l’engouement que les séminaires vont susciter. Ces séminaires sont ouverts à toute personne, y compris d’autres départements, qui désire échanger avec les collègues sur un thème de recherche. Ainsi, la date du 7 février 2019 (le premier jeudi du mois de février 2019) et celle du 25 juillet 2019 (premier jeudi du mois de juillet) ont été retenues pour les 2 premiers.

Conformément à ce calendrier, le département (DER-SES) a organisé le jeudi 7 février 2019, la 1ère édition de ces séminaires périodiques. C’était dans la salle des professeurs de l’institut à Katibougou en présence d’une dizaine de membres du DER-SES et d’autres collègues dont le Professeur Mamoutou Traoré, ancien Directeur des Etudes de l’IPR/IFRA. Cette première édition a été marquée par une présentation de Dr Amadou Sidibé, Maître-Assistant DER SES de IPR/IFRA Katibougou.

Ci-dessous, le résumé de sa présentation que ses collègues ont largement débattu

« Réflexion sur la recherche trans et interdisciplinaire : Cas du projet ASSAR au Mali
Au cours de ces cinq dernières années (2014-2018), le projet de recherche ASSAR s’est attelé à documenter les processus d’adaptation et les facteurs qui entravent leur mise en œuvre et qui maintiennent la vulnérabilité des systèmes de production dans les régions semi-arides d’Afrique et d’Asie. Le projet ASSAR a utilisé une approche trans et interdisciplinaire, à des échelles différentes afin d’explorer les facteurs limitants et les opportunités d’adaptation effective, durable aux risques climatiques et non climatiques à l’horizon 2030. Le projet a été mis en œuvre dans sept pays situés dans 4 régions semi-arides de l’Asie du Sud (Inde), d’Afrique de l’Est, d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Australe.
Chacune des équipes régionales d’ASSAR a mené des recherches sur les risques et dynamiques socioéconomiques et agroécologiques qui régissent les systèmes agricoles et la gestion des ressources naturelles dans les pays couverts par le projet. En Afrique Occidentale, notamment au Mali et au Ghana, l’intensification de l’agriculture a été le point central autour duquel les activités de recherche ont été réalisées.
Ce séminaire vise un double objectif : i) partager, avec les collègues et les étudiants, les résultats saillants obtenus dans le cadre des activités de recherche de ce projet au Mali ; ii) ouvrir la réflexion sur les possibilités de pérennisation des acquis du projet ASSAR à travers de nouvelles propositions de recherche allant dans le sens de l’accompagnement des politiques et des processus d’adaptation aux risques climatiques et non climatiques. ».
Vivement la prochaine édition pour le développement de la recherche à l’IPR/IFRA de Katibougou.

Source : Cellule de Communication IPR/IFRA de Katibougou

Arrow
Arrow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *